Les bois exotiques comme l’ipé coulent quand on les met dans l’eau… ??

Et bien, c’est loin d’être le cas pour tous ! 

Les bois exotiques, originaires d'Afrique, d'Amérique du sud ou d'Asie, sont classés comme très denses. Pour autant, ils ne dépassent pas tous la masse volumique de l’eau.

En effet pour qu’un matériau coule il doit avoir une densité supérieure à 1, c’est-à-dire supérieure à la masse volumique de l’eau. 

Pour exemple, la densité du bois ipé avoisine les 1000kg/m3 et en fonction de son taux d’humidité il coulera plus ou moins vite. En revanche, le muiracatiara, un peu moins dense, flottera.


Le bois de pays est un bois qui vient obligatoirement de France… ??

On appelle « bois de pays » un bois qui pousse dans notre pays mais dont la provenance n’est pas forcément française. 

Le Pin sylvestre p.ex. pousse dans la plupart de nos régions de France, cependant il peut aussi venir des forêts d'Europe moyenne, du Nord et de Sibérie. C'est une espèce à grande amplitude écologique et climatique. Lorsqu'il provient d'Europe du Nord ou de Russie, est souvent commercialisé sous l'appellation « pin du Nord ». Utilisé pour le reboisement, il a été introduit dans les Landes à la fin du XVIIIe siècle.  


Tous les claustras se valent… ??

Si la fonction première d’un claustra est d’occulter, de protéger des regards, effectivement on peut en déduire qu’ils se valent tous. 

Cependant, il existe de grandes différences de qualité dans les panneaux, notamment au niveau des matériaux, des dimensions des montants et de leur assemblage, mais aussi au niveau de l’épaisseur de la partie occultante. Si nous prenons l’exemple de notre panneau Madrid et que nous le comparons au premier prix de la grande distribution, le résultat est sans appel : 

  • épaisseur des montants 2 cm pour la GD contre 4,4 cm pour Bois Expo 

  • largeur des montants 4,5 cm pour la GD contre 6,8 cm pour Bois Expo

  • épaisseur des lames occultantes de 5 mm pour la GD contre 10 mm pour Bois Expo

  • assemblage agrafé pour la GD et assemblage vissé pour Bois Expo.


Lors de la pose d’une terrasse, on ne peut pas espacer les lambourdes de plus de 40 ou 50 cm… ??

C’est effectivement le cas pour un simple lambourdage. 

Toutefois, quand vous réalisez un double lambourdage ou double structure, vous pouvez espacer votre premier niveau de tasseaux de plus de 50 cm ; certains poseurs allant même jusqu’à 90 cm en fonction de l’essence choisie et de la section des lambourdes.

Par contre le deuxième niveau qui sera posé à 90° devra lui, respecter un écart de 40 cm à 50 cm. En général une double structure est réalisée pour rattraper un niveau tout en gardant une terrasse robuste et durable. 


Les terrasses en bois sont glissantes... ??

Si la terrasse est sèche, elle ne glissera pas. Il est vrai qu'une terrasse humide aura plus tendance à glisser mais beaucoup moins que le carrelage.

Pour éviter que votre terrasse en bois ne glisse trop, il ne faut pas hésiter à la laver au balai brosse au moins deux fois par an et à lui appliquer un anti-mousse.

Vous pourriez être tentés de faire le choix d'une terrasse rainurée ou striée pensant améliorer l'adhérence en cas de pluie ; mais cela pourrait être pire. Ces types de lames récupèrent plus la saleté et la mousse, devenant très compliquées à nettoyer et impossibles à poncer. Elles demanderont alors plus d’attention et d’entretien.